Cas Clinique

Elodie, 34 ans, sans antécédent particulier, consulte  pour avoir un avis sur son nez qu’elle trouve long.
Elle est dérangée par l’aspect de son nez, et elle n’a jamais consulté  pour cela auparavant.

L’analyse de son visage doit étudier 4 critères de beauté naturelle :

  • La  qualité de sa peau (sa texture, luminosité, hydratation)
  • La pureté des contours (Retentissement de la gravité lors du vieillissement cutané sur la pureté des contours, les zones de transition)
  • Les proportions harmonieuses (les courbures, les angles, les rapports de tailles et les dimensions du visage, par exemple l’équilibre nez-lèvres-menton de profil)
  • Les zones d’ombres et de lumières.

Elodie avait une très belle qualité de la peau, une bonne pureté des contours, une symétrie bien satisfaisante avec des zones de lumières et d’ombres bien respectées, par contre, elle présentait un recul des lèvres supérieure et inférieure par rapport à la ligne de Ricketts (nez-lèvres-menton de profil), c’est ce qui lui donnait l’aspect d’un nez long et tombant.

Donc, le but du traitement était d’augmenter la volumétrie de ses lèvres afin d’harmoniser l’équilibre nez-lèvres-menton.

J’ai utilisé un produit à base d’acide Hyaluronique Galderma, volumateur des lèvres d’1 ml, afin de rétablir la projection des lèvres, c’est ce qui a corrigé  l’aspect de son nez tombant et long.

Cas clinique 1 :

Cas clinique 2 :

VELASHAPE III

Céline, 45ans, consulte pour un avis concernant un aspect de cellulite au niveau abdominal, des hanches, et une gêne par rapport à l’aspect de son menton.

Elle n’a pas d’antécédent particulier.

L’examen clinique retrouve un aspect de cellulite au niveau abdominal et au niveau des hanches, et elle présente un double menton modéré.

Je lui explique les technologies utilisées et combinées lors du traitement par Velashape III :

-L’Infrarouge pour chauffer la graisse superficielle,

-La Radiofréquence Bipolaire pour chauffer la graisse profonde,

-L’ Aspiration pour casser les septas fibreux entre les amas graisseux,

-Le Palper Rouler pour améliorer le drainage lymphatique et le lissage de la peau.

Le traitement est indolore.

En général, 3 séances espacées de 2 semaines sont nécessaires. Dès la 2ème séance, les résultats commencent à être visibles, et deviennent optimums quelques semaines après la dernière séance.

Céline est très satisfaite de  son traitement et envisage d’avoir une séance d’entretien annuelle afin de maintenir les résultats acquis. Je lui conseille également d’adopter une alimentation équilibrée et pratiquer une activité physique régulière pour une plus grande pérennité des résultats obtenus.

Cas clinique 3 :

 

ACNÉ INFLAMMATOIRE ET CICATRICE D’ACNÉ

Antoine, 19ans, consulte pour une acné inflammatoire compliquée de cicatrices d’acné au niveau de son visage et son dos, évoluant depuis 2 ans, avec inefficacité de tous les traitements déjà pris. Actuellement, il ne prend aucun traitement.

L’analyse de son visage et de son dos montre une acné inflammatoire, avec des cicatrices d’acné. Je lui propose un traitement en 2 parties.

D’abord, je vais procéder au traitement de son inflammation à l’aide de ma plateforme Nordlys, ça nécessitera 2 à 3 séances espacées de 3 à 4 semaines d’intervalle, suivies d’un traitement de ses cicatrices à l’aide du laser FRAX 1550 nécessitant 1 à 2 séances, avec un mois d’intervalle. Les traitements sont indolores, sans effet indésirable, nécessitant une éviction solaire avant et après les séances.

Cas clinique 4 :

 

LASER CO2RE INTIMA

Amélie, 45ans, consulte pour une sécheresse vaginale, des rapports sexuels douloureux, des fuites urinaires à l’effort, avec une inefficacité des traitements locaux, des ovules vaginaux utilisés depuis des mois. Tout cela engendre un manque de confiance en elle-même, et un retentissement sur son activité sexuelle et ses activités quotidiennes.

Elle a eu 2 grossesses avec un accouchement par voie basse en 2011, et 2014.

Son dernier frottis cervico-vaginal récent est normal, son examen gynécologique clinique est sans particularités.

Je lui propose 3 séances de traitement au laser gynécologique CO2RE intima, complètement indolore, espacées d’un mois. Amélie signale que son inconfort vaginal et urinaire s’est bien amélioré une semaine après la première séance, et complètement disparu au bout des 3 séances de traitement, qu’elle a retrouvé sa confiance en elle et l’harmonie au sein de son couple.